Rivière tremblante

Rivière tremblante

Andrée A. Michaud

Rivages

  • 4 novembre 2018

    Tant qu'il n'y a pas de cadavre...

    Après « Bondrée » qui avait séduit les amateurs de thrillers atypiques, la Canadienne Andrée Michaud revient avec un livre encore meilleur que le précédent, peut-être plus classique, au suspense resserré.

    « Rivière tremblante » raconte l’histoire de ces deuils impossibles à faire, puisque les corps des disparus n’ont jamais été retrouvés. Tant qu’il n’y a pas de cadavre, il reste de l’espoir. L’espoir, c’est ce qui fait tenir Marnie Duchamp depuis plus de trente ans. Elle n’était qu’une enfant lorsqu’elle est partie se promener avec son meilleur ami, Michaël. Un coup de tonnerre, un peu de brouillard, et elle ne l’a jamais revu. Au chagrin se sont greffés les soupçons que tout le village de Rivière-aux-Trembles a portés sur elle : la police et la famille étaient persuadés qu’elle ne disait pas tout ce qu’elle savait.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    25 septembre 2018

    Un jeune garçon disparaît dans des circonstances presque irréelles pour Marnie, son amie et seule présente à l'orée d'une forêt aux abords d'une rivière. Le témoin s'avère être l'épicentre des recherches policières...
    L'onde du drame se propage et résonne des années plus tard dans des circonstances similaires. Une très grande voix du roman policier, et au delà, de la littérature, dans ce qu'elle recèle de plus dense, profond et impénétrable.

    Damien