Ecrire en exil / les écrivains étrangers en France : 1919-1939, les écrivains étrangers en France, 1919-1939
  •  
EAN13
9782271076243
ISBN
978-2-271-07624-3
Éditeur
"CNRS Éditions"
Date de publication
Collection
HISTOIRE
Nombre de pages
346
Dimensions
23 x 15 x 0 cm
Poids
512 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
809.93355
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ecrire en exil / les écrivains étrangers en France : 1919-1939

les écrivains étrangers en France, 1919-1939

De

"CNRS Éditions"

Histoire

Offres

Fitzgerald, Gary, Hemingway, Ionesco, Mann, Miller, Nabokov, Arendt, Tsvetaeva... Des centaines d'écrivains étrangers choisirent de s'installer en France dans l'entre-deux-guerres. Choix volontaire pour certains, orphelins d'une terre natale abandonnée par dépit. Choix contraint et forcé pour d'autres, proscrits pour des raisons politiques ou raciales. Tous ont l'exil en commun et la France comme terre d'adoption, une France vue comme un pays cosmopolite, un pays de culture, un pays de liberté. Tous sont captivés par le prestige de Paris, capitale mondiale de l'art vivant, le Paris des musées, des théâtres, du jazz, des ballets russes, des cafés qui sont les salons des temps modernes, un Paris ouvert et foisonnant où semblent possibles toutes les audaces et les transgressions. Ou encore la Côte d'Azur où résidaient déjà des écrivains venus chercher dans ce Sud ensoleillé un lieu propice à leur travail. Ces images idéales résistent-elles à la réalité ? Peut-on trouver des constantes dans la diversité des parcours ? Exilés volontaires et exilés forcés parviennent-ils à se rejoindre et à partager des valeurs ? Dans quelle langue choisissent-ils d'écrire ? Et comment se passe la rencontre avec les artistes français ? Étudiant au plus près le témoignage des écrivains étrangers ayant longuement séjourné en France, Ralph Schor montre les conséquences de cet exil, les blocages pour certains artistes, mais aussi, pour beaucoup, la richesse des expériences vécues, les évolutions intellectuelles et identitaires, les renouvellements dans le domaine de la création littéraire. Ralph Schor signe une fresque intensément vivante de la vie culturelle dans l'entre-deux-guerres. « J'ai voulu comprendre comment Jean Benedetti avait traversé la Seconde Guerre mondiale. Formé à l'école de la Troisième République, chef de cabinet d'un ministre du Front populaire, préfet sous Vichy, déporté par les Allemands en 1944, c'est ce même homme qui a prêté serment au maréchal Pétain en février 1942 et qui a sauvé des centaines de Juifs sous l'Occupation. C'est bien la guerre de Jean Benedetti que j'ai voulu raconter, celle de ce Juste qui s'ignorait et qui évita toute compromission. J'ai interrogé les derniers témoins, épluché les archives, les correspondances et lu les rapports préfectoraux... Papiers jaunis faisant resurgir toute une époque où l'on croise les silhouettes incertaines de quelques grands hommes comme le maréchal de Lattre, de contrebandiers de la collaboration comme Georges Albertini, de résistants de la première heure comme Pierre-Henri Teitgen, de messagers de l'espoir comme Sabine Zlatin, la grande dame d'Yzieux, d'amis fidèles comme le docteur Abraham Drucker et de rescapés comme le jeune Paul Niederman... Le récit d'une histoire française qui restitue toute l'épaisseur et la complexité d'une époque et d'une vie avec ses réseaux, ses jeux de pouvoirs, ses amitiés et ses mouvements d'opinion. » Arnaud Benedetti
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Ralph Schor