Cahiers de métaphysique et de théologie., L'activité métaphysique de l'intelligence et la théologie, Cahiers de métaphysique et de théologie
EAN13
9782868393937
ISBN
978-2-86839-393-7
Éditeur
"François-Xavier de Guibert"
Date de publication
Collection
THEOLOGIE
Séries
Cahiers de métaphysique et de théologie.
Dimensions
21 x 14 x 1 cm
Poids
130 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'activité métaphysique de l'intelligence et la théologie

Cahiers de métaphysique et de théologie

De

"François-Xavier de Guibert"

Theologie

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Cahiers de métaphysique et de théologie.
Depuis de nombreuses générations, au moins depuis le père de Blaise Pascal qui avait donné à son fils pour maxime : " Tout ce qui est l'objet de la foi ne le saurait être de la raison " (La vie de Monsieur Pascal écrite par Madame Périer sa soeur), puis sous l'influence d'Immanuel Kant, d'Auguste Comte, du positivisme et du néo-positivisme contemporain, les chrétiens de France, catholiques et protestants confondus, ont pris l'habitude de dissocier la raison de la foi. Il en est résulté une théorie de la foi complètement faussée. L'objet de ces études et analyses est de montrer que depuis les origines de la Révélation, l'intelligence humaine est active. La Révélation ne s'adresse pas à une intelligence passive - cela n'aurait aucun sens -, mais à une intelligence capable d'assimiler activement l'information nouvelle qui lui est communiquée et, tout d'abord, de vérifier l'origine de cette information. La théologie depuis bientôt vingt siècles se développe grâce à cette activité de l'intelligence humaine qui découvre progressivement les richesses contenues dans la Révélation et qui refait le chemin parcouru par l'intelligence humaine à l'intérieur du peuple hébreu pour découvrir les vérités métaphysiques qui sont en droit accessibles à l'intelligence humaine. Cette activité métaphysique de l'intelligence humaine précède le travail de la théologie ; elle l'accompagne tout au long de son développement et elle la recouvre, elle l'enveloppe. Il y a donc immanence réciproque entre l'activité métaphysique de l'intelligence et la théologie. L'une ne saurait subsister sans l'autre et si l'on veut exterminer, au nom du kantisme, du positivisme ou du néo-positivisme aujourd'hui dominant, cette activité de l'intelligence, on extermine aussi la théologie. C'est à une intelligence vivante et active que Dieu s'adresse et a qui Il communique sa nourriture, le pain de la vie, l'information créatrice nouvelle nécessaire pour créer l'Homme véritable et nouveau.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Claude Tresmontant